Seniors
- Publié le 23 avril 2019

Seniors : bien vivre au quotidien

Pourquoi renoncer à ses passions, ses activités, bref à vivre pleinement, une fois la retraite venue ? Une question à laquelle les seniors trouvent des réponses multiples à Lyon, ville d’opportunités.

Contenu

Le chiffre parle de lui-même : lancée en 2016, la Carte senior a séduit 20 000 Lyonnaises et Lyonnais de 65 ans et plus en à peine 3 ans. Ceci appelle quelques commentaires : tout d’abord, cela représente presque un tiers des 73 000 Lyonnais de cette classe d’âge, signe que l’idée d’appartenir à ce club séduit fortement. Il démontre ensuite toute l’envie d’être actifs, de participer à la vie de la cité, de se cultiver qui anime les retraités. Comme tout le monde, pourrait-on écrire, mais avec les spécificités liées à l’âge ; notamment financières.

Et ce n’est pas le moindre intérêt de cette Carte senior gratuite que d’offrir des accès à prix réduits ou à des temps conviviaux chez près de 300 partenaires culturels et de loisirs. « Grâce à elle, j’ai pu voir des spectacles de la Maison de la danse, à la Bourse du travail où je ne serais pas allé pour une question de prix, mais aussi faute d’être alerté. Comme je reçois la newsletter des abonnés, je peux voir tout l’agenda en un coup d’oeil et réserver lorsqu’une date me plaît », témoigne Jean-Philippe Leclerc.

En savoir plus sur la carte senior
Tout le détail de l'offre senior printemps - été 2019
S'inscrire à la newsletter senior

Vie sociale

À 74 ans, cet ancien artisan apprécie également « d’y aller en groupe avec les amis, c’est très sympa, d’autant que l’on n’hésite pas à en parler aux autres résidents de Marius-Bertrand où j’habite. » L’hébergement : un autre enjeu majeur de l’âge. Jean-Philippe a choisi une résidence autonomie seniors du CCAS de la Ville de Lyon pour « la vie sociale que l’on y trouve. À tel point que je suis devenu président de la petite association de résidents. Sorties annuelles, marché de Noël et soirée pizza une fois par mois ! »

Ces 15 résidences réparties dans toute la ville datent des années 60 et avaient donc bien besoin d’une rénovation. Entreprise depuis 2011, cette ambition majeure des années 2014-2020 touche à sa fin en 2019 avec Jolivot (8e). Parties communes refaites et vitrages changés, couleurs vives, meilleure accessibilité, la mue est impressionnante. Quant aux appartements, ils sont repris peu à peu en fonction des disponibilités.

Rinck, un modèle qui a de l'avenir

À la résidence Georges Rinck (2e), c’est un tout nouveau bâtiment, en face de l’ancien désormais démoli, qui est sorti de terre en 2018. Locataire depuis 10 ans, Claire a connu les deux et peut donc comparer.

« Les appartements sont de taille équivalente (35 m2 environ), mais beaucoup mieux agencés ; je peux même disposer des tables pour mon club de bridge désormais ! Je suis installée avec les meubles auxquels je tenais, mon chat… J’essaie de fréquenter le restaurant commun, les activités comme la gym douce, les ateliers d’entretien de la mémoire… » Et puis, ces résidences n’hébergent pas que des retraités ! « Un ou deux étudiants vivent à chaque étage et donnent un peu de leur temps en échange de coups de main aux résidents, pour faire les courses, utiliser l’ordinateur, attraper un objet en hauteur… C’est une très bonne idée », juge Claire. À tel point qu’elle sera accentuée dans la seconde tranche de rénovation de Rinck, où 41 logements étudiants seront répartis parmi 80 appartements pour seniors (et le nouveau siège du CCAS en prime). Ouverture l’an prochain.

Enjeu de société

De plus en plus de personnes vieillissant, fort heureusement, en bonne santé, il faut répondre aux nouveaux usages, comme celui du numérique par les seniors. Toutes les résidences du CCAS disposent d’un espace adapté en libre accès où l’on peut rester en contact avec sa famille, gérer ses documents administratifs grâce à un compte utilisateur, le tout avec l’aide de jeunes en service civique. Les résidences sont même fibrées (sauf Hénon), pour ceux qui disposent d’un ordinateur personnel.

Plus d'infos

En savoir plus sur les résidences seniors de la Ville de Lyon

En savoir plus les Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

En savoir plus dans la rubrique "Seniors"

Chiffres clés
- 15 résidences autonomie seniors
- 304 places en EHPAD
- 20 000 adhérents à la Carte senior
- 79 millions d'euros investis dans la rénovation et l’équipement des 15 résidences autonomie seniors et des 4 Ehpad municipaux (ainsi que de l’Ehpad Constant à gestion associative), depuis 2015.

Bloc recherche - Actualités

En images