Wintower

Accroche Date / Lieu
1 & 2 février, Ninkasi / Transbordeur
Visuel principal
Thématique principale
Festival
Musique
Accroche détaillée

Après avoir célébré les 20 ans du Festival Woodstower au soleil, l'hiver laisse place à la première édition du Wintower. Des programmations qui s’enchaînent, une diversité de styles, du live et du mix qui entremêlent artistes affirmés et découvertes locales, un programme qui ne manquera pas de faire vibrer les 2 scènes lyonnaises.

Contenu
Contenu

Vendredi 1er février

Un vent de pop française va souffler sur le Ninkasi Gerland / Kao où mélodies chaloupées et accrocheuses ne manqueront pas de vous ambiancer. Vous la sentez la déferlante électro-pop qui vient s’abattre sur Lyon ? On sait déjà qu’on en aura besoin en février, un son estival et un rayon de soleil qui va nous aider à traverser l’hiver.

Miel de Montagne, accessoirement l'ancien coloc de Jacques et OKLou, est un producteur français qui visiblement aime la musique électronique et les esthétiques rétros. Depuis la sortie de son premier Ep Petit Garçon en Juin dernier, son tube Pourquoi Pas (“vivre tout nu”) ambiance encore nos soirées. Vous la sentez la déferlante de synth-pop qui vient s’abattre à Lyon ? On sait déjà qu’on en aura besoin en février, un son estival et un rayon de soleil qui va nous aider à traverser l’hiver. 

Ne vous fiez pas à leur nom, le groupe Inüit n’est pas originaire d’Alaska mais de Nantes en France. Le jeune groupe français s’est vite imposé comme une révélation Pop où mélodies chaloupées et accrocheuses ambiancent le public. Leurs influences sont multiples, de Radiohead à Tame Impala en passant par Aphex Twin, leur son est riche en matière, tantôt expérimental, tantôt organique, tantôt électronique. Et parfois tout à la fois ! La rencontre du cuivre, du synthétiseur et de la voix douce et profonde de Coline promettent un live coloré fidèle à ses échos tribaux.

Samedi 2 février

Entre techno solaire, lives organiques, musique world, le tout saupoudré d’une touche de rap, le 2 février c’est une soirée aux multiples facettes qui vous attend au Transbordeur. Le feu et la glace rassemblés pour une soirée éblouissante !

Molécule s’est aventuré direction le Grand Nord pour une nouvelle expérience métasonique. De ce périple au Groenland, l’électron libre est revenu avec l’album concept -22.7°C, la température la plus basse relevée lors de ce voyage aux confins du cercle polaire. De cet exil volontaire ressort un album entre tension et contemplation. A la fois concrète et solaire, la techno de Molécule se voit transcendée par un voyage au bout de la terre, comme une mise en abîme de la quête de soi. Avec -22.7°C Molécule esquisse une bande son aventureuse et immersive résonnant comme une véritable reconnexion avec la Nature.
 Un live d’une blancheur éblouissante !

Hendrik Weber, mieux connu sous le nom de Pantha du Prince, est un des pionniers de la techno minimale allemande. Né en 1975 à Bad Wildungen, en Allemagne, il a développé une signature sonore tout à fait unique au fil des années. Des synthés tourbillonnants, une mélancolie toujours présente et un son de marque, les cloches, forment ce qu’on appelle maintenant "Eiskristalltechno" (Spex). C’est en 2007, avec la réalisation de son deuxième album, This Bliss, que Pantha du Prince se voit véritablement consacré comme un des représentants de la musique électronique. This Bliss figure notamment à la 55e position du classement effectué par Resident Advisor célébrant les meilleurs albums électro sortis dans les années 2000. Une empreinte expérimentale et psychédélique qui nous emmène aux confins organiques de la techno minimale.

Léonie est un kaléidoscope, foule d’influences elle bouleverse les genres et les codes. A 28 ans, elle a déjà été batteuse pour Yuksek et a aussi composé de la musique pour le cinéma (Bébé Tigre de Cyprien Vial en 2014, Marvin d’Anne Fontaine en 2017). Quatre ans après son premier EP, elle attaque la rentrée avec son album Crave. Un disque de collisions, comme une traversée en eaux bleues, parcourue de créatures hybrides et légendaires. La multi-instrumentiste effrénée y aborde la musique comme une rêverie au piano ou au synthé et l’achève sur scène par une avalanche de batteries, « Crave, finalement, ce n’est rien d’autre qu’une mélancolie qui sourit."

Two Faces est l’oscillation entre productions trip-hop, constructions pop et énergies rock. Inspirés par leurs contemporains anglais de Massive Attack ou encore de Last Shadow Puppets, Benjamin et Pierre-Olivier trouvent également leur inspiration dans l’adoration de l’image. Dans le cinéma de Fincher ou l’entièreté artistique d’un Banksy ou d’un Bowie, le projet est une exploration des terres arides de l’esprit humain. Crée en Janvier 2017, le groupe s’est offert la première partie d’Isaac Delusion au Transbordeur, la presse de Tsugi et ont été lauréats du tremplin « Ninkasi Musik Lab » après avoir arpenté les scènes Rhône-Alpes. C’est d’ailleurs sur scène que Two Faces séduit en relâchant une animalité authentique.

Midnight Ravers en DJ set, c'est Dom Peter à l'initiative de ce projet transversal dessin et musique, producteur musical, batteur du groupe High Tone, ce passionné des musiques électroniques africaines, enchaîne les mixtape, les remix et les tournées en Afrique ou en Europe avec son camarade de jeu et de voyage, le dessinateur Emmanuel Prost, en performance "live painting, street art" durant le show !

Activiste du rap depuis l’âge de 13 ans, Lcysta se sent pleinement appartenir à la nouvelle école du rap. A son compteur, notamment trois concerts au Transbordeur : il y remporte en solo la finale régionale Rhône-Alpes/Auvergne du Buzz Booster 2016, assure un plateau aux côtés de Mac Miller lors de l'Original Festival et fait la première partie de Disiz. Plus récemment, il précède Gros Mo lors de son concert au Ninkasi et enflamme le Sucre lors de la Summer Jam. Avec "Karma Lova" , son dernier opus, Lcysta nous fait découvrir une nouvelle facette de sa personnalité, située quelque part entre une justesse déroutante et une sensibilité assumée. Introspection où le lyrisme esquisse ses premiers pas, cet EP est une volonté de se détacher lentement des premiers projets et entrer dans une nouvelle ère : celle de la maturité et des concessions.

Vidéo

Infos pratiques

Du 01/02/2019 au 02/02/2019

Infos dates / horaires supplémentaires

VENDREDI 01 FÉVRIER -  20H - 22H -  NINKASI GERLAND / KAO
SAMEDI 02 FÉV 2019 -  20H00 -  LE TRANSBORDEUR

Tarif / Infos pratiques supplémentaires

PASS 2 SOIRS ( 1 & 2 FEV )
30€ - jusqu’à épuisement

Bloc recherche - Agenda

Choix des dates
Filtres avancés