Le marché de l’art à Paris sous l’Occupation

Accroche Date / Lieu
Le 17 janvier, au Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation
Visuel principal
Thématique principale
Conférence
Accroche détaillée

Transferts, trafics et spoliations d’œuvres d’art, sous l'occupation allemande le marché de l’art est extrêmement florissant, mobilisant de très nombreux acteurs, tant allemands que français – victimes, criminels et intermédiaires.

Contenu
Contenu

Cette euphorie est le reflet d'un afflux de marchandises issues de confiscations et de spoliations de personnes considérées comme juives par les ordonnances allemandes, les lois de Vichy et plus particulièrement le Commissariat général aux Questions juives. L’exclusion – voire, dans de nombreux cas, la suppression – d’une partie des acteurs traditionnels de ce marché explique également que de nouveaux acteurs viennent bouleverser les circuits traditionnels des échanges artistiques.

S’appuyant sur des travaux de recherche récents, cette conférence propose une analyse des paradigmes d’un marché de l’art en période de guerre sous contrôle d’un État collaborationniste.

Par Emmanuelle Polack, historienne de l’art, chargée de mission à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) et spécialiste du marché de l’art français sous l’Occupation.

Infos pratiques

Le 17/01/2019

Infos dates / horaires supplémentaires

18h30

Equipement

Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation

Adresse
14 avenue Berthelot

Code postal
69007
Ville
Lyon

Tarif / Infos pratiques supplémentaires

3 euros

Bloc recherche - Agenda

Choix des dates
Filtres avancés