La métamorphose du site Pré Gaudry

© PCA-STREAM

Au nord de Gerland, le site Pré Gaudry reprend vie avec l'aménagement d'un collège et la future implantation de l'EM Lyon Business School.

Contenu
Contenu

En 1897 naissait à Gerland, rue Pré Gaudry, la Société française des câbles électriques. Elle devait permettre, notamment, la fabrication des câbles acheminant l’électricité dans l’agglomération, depuis la centrale hydroélectrique de Cusset.

Au fil de son développement et de plusieurs fusions, la société française des câbles électriques fut dénommée Câbles de Lyon, Alcatel puis Nexans. Mais elle est restée indissociable de l’histoire industrielle de Gerland.

Le réaménagement du secteur Pré Gaudry, sur 4,3 hectares aujourd’hui, va enfin redonner vie à ce site.

Après la ZAC du Bon Lait achevée en 2013, puis la ZAC des Girondins où les constructions se succèdent en ce moment, Nexans est la dernière grande emprise de Gerland nord à préparer sa métamorphose.

Pour la rentrée scolaire 2021, la Métropole de Lyon va construire un nouveau collège. D'une capacité de 700 élèves, ce collège permettra d'accompagner le développement démographique du 7e, en complément des collèges existants Clemenceau, à la Guillotière, et Gabriel Rosset, à Gerland. Le collège sera bordé d'un square de 3 000 m² et d'un gymnase.

Un an plus tard, c'est l'EM Lyon Business School qui ouvrira le "early makers hub2022", son nouveau site emblématique. Le bâtiment offrira  près de 30 000 m², dont notamment 8 500 m² d'espaces pédagogiques, 5 000 m² pour des ressources académiques et pédagogiques, ou encore 7 000 m² d'espaces collaboratifs. Le site sera largement ouvert sur la ville, depuis l'avenue Jean Jaurès ou l'allée de Fontenay, avec la création d'une rue traversante.
 

Enfin, Habitat et Humanisme va créer en septembre 2019, pour deux ans, un village mobile permettant l'accueil de 80 réfugiés. Il s'agit du déménagement du village Viricel, aujourd'hui situé en plein coeur du 6e arrondissement. Orientés par la Préfecture et encadrés au quotidien par des salariés et bénévoles de l’association, les réfugiés suivront un parcours d’insertion, jusqu’à un emploi et un logement de droit commun, en moyenne au bout d’un an.

Bloc recherche - Agenda

Options de recherche
Options de recherche

A lire aussi