Enfance et éducation
- Publié le 27 avril 2022

Végétalisation des écoles primaire et maternelle Marcel Pagnol

Vignette

D’ici à 2026, 152 écoles et crèches lyonnaises verront leurs cours se transformer en « cours nature ».  

La végétalisation des cours de récréation s’inscrit dans une volonté d’amener la nature en ville. Rendre les cours plus vertes permettrait d’abord d’améliorer le développement cognitif des enfants grâce à un panel d’activités et de jeux plus large. Cela entraîne aussi une désimperméabilisation des sols. Des cours de récréation végétalisées limitent également l’effet îlot de chaleur, dû notamment à l’artificialisation des sols. Et enfin, lors des fortes chaleurs estivales, les arbres prodiguent de l’ombre aux enfants. 

 

Contenu

Les concertations : mieux connaître les usages actuels et les attentes des citoyens

La Ville de Lyon a travaillé en collaboration avec l’Atelier Popcorn pour mener à bien les concertations concernant l’aménagement des cours de récréation de l’école Pagnol. Plusieurs concertations ont eu lieu, avec les équipes éducatives, les élèves et leurs parents ainsi que les services de la ville de Lyon. 

Dans le but de mieux connaitre les usages actuels et les attentes pour le futur aménagement, un questionnaire a été transmis aux adultes intervenant au sein de l’école et un autre aux parents d’élèves. Les réponses ont ensuite été partagées et débattues avec les acteurs éducatifs, puis avec le conseil d’école. Le projet de réaménagement de la cour a aussi été présenté aux élèves afin de les tenir informés des changements à venir. Il leur a également été demandé leurs jeux préférés. Pour compléter l’analyse de la situation actuelle des cours de récréation, leurs usages de la cour ont aussi été observés. 

Quels sont les retours ? 

En réponse aux questionnaires, les parents et l’équipe éducative souhaitent améliorer la mixité de genre de l’espace et augmenter le panel de jeux. Quant aux enfants, une grande partie voudrait pouvoir jouer à des jeux plus calmes (les jeux ont été divisés en trois catégories : jeux dynamiques qui demandent de l’espace ; jeux calmes qui se jouent seuls ou en petits groupes et demandent peu d’espace ; jeux d’observation, de manipulation, d’expérimentation). En termes d’espace, ce souhait se traduit par une envie de coins tranquilles, qui manqueraient actuellement. 

Pour les ateliers de travail avec les adultes et avec les enfants, plusieurs conclusions sont sorties. D’abord, le souhait d’un aménagement nature dans la cour des CE1-CE2, ainsi que la plantation d’arbres auxquels il serait possible de grimper. Ressort également la volonté d’améliorer l’accès entre les deux cours de récréation de l’école primaire. Enfin, adultes comme enfants voudraient plus de calme. Pour les premiers, cela concerne la circulation devant l’école : il faudrait l’apaiser et augmenter l’espace dédié aux piétons. Pour les seconds, il serait question de créer des espaces tranquilles dans les cours de récréation où les élèves pourraient jouer calmement, tout en conservant des espaces de jeux collectifs. 

École de Pagnol, future première école avec une cour nature du 7e arrondissement

Grâce aux concertations menées avec l’équipe éducative et les élèves, un diagnostic d’usages a été réalisé. Il a ainsi nourri des propositions pour un réaménagement global des cours de récréation de l’école Pagnol. La cabane dans la cour, qui suscitait de nombreuses interrogations de la part des enfants, a été détruite pour cause de contrainte technique. Toutefois, un groupe d’élèves de CM1-CM2 guidé par l’association Youth Organizing, « les enfants au pouvoir », réfléchissent à une alternative que le maître d’œuvre intégrera aux futurs travaux. Leur idée serait de créer un espace dans la cour, dans lequel il serait possible de faire classe, et qui serait également un lieu de détente en dehors du temps scolaire. 

Les concertations concernant la cour de récréation de l’école maternelle Marcel Pagnol débuteront au printemps 2022 afin de réaliser les travaux en même temps que ceux pour l’école primaire. 
Les travaux auront lieu durant l’été 2023. 

Bloc recherche - Actualités