Cadre de vie
- Publié le 23 avril 2019

Inauguration de la chaufferie de Surville

Avec ses 3 chaudières de 17 MW chacune, l’installation de production de chaleur de Surville sera la plus grande chaufferie biomasse publique de France. Alimentant le réseau de chaleur de Lyon Centre Métropole à partir d’énergie renouvelable, elle permettra de réduire de 44 000 tonnes/an les émissions de CO2, soit l’équivalent de 20 000 véhicules retirés de la circulation.

Contenu

Grâce à la mise en service de la chaufferie biomasse de Surville et à une meilleure valorisation de l’énergie issue du traitement des ordures ménagères de l’usine de Gerland, le réseau de chaleur Centre Métropole sera alimenté à 65% par des énergies renouvelables et de récupération.

Il alimente actuellement l’équivalent de 45.000 logements en chauffage collectif et en eau chaude. Il sera triplé à l’horizon 2027 pour accompagner le développement de l’agglomération à l’Est, en desservant l’équivalent de 130.000 logements.

Les fumées seront filtrées pour répondre aux normes de qualité de l’air et réduire les émissions de particules fines et les micro-polluants.

L’enjeu de la chaufferie de Surville - recours au bois énergie- répond aux défis de la transition énergétique.

La chaufferie de Surville est la plus importante chaufferie biomasse publique de France. Cet équipement prévu au contrat de délégation de service public du réseau de chaleur Lyon Centre Métropole, confié par la Métropole de Lyon à Dalkia – ELM, fournira 20% de la chaleur distribuée sur ce réseau.

La chaufferie de Surville représente un investissement de 42 millions d’euros financé par Dalkia et par le fonds chaleur de l’Ademe autour de 17,5 millions d’euros.

 

 

 

Bloc recherche - Actualités