Patrimoine
- Publié le 1 février 2019

Lyon s'engage pour Fourvière

Le conseil municipal de Lyon a voté lors de sa séance du lundi 21 janvier une subvention de 1 million d’euros marquant la participation de la Ville au projet d’aménagement mené par la Fondation Fourvière.

Contenu

Depuis de nombreuses années, la Ville de Lyon suit de près l’évolution de la colline de Fourvière, parce qu’elle est l’un des lieux les plus emblématiques de la cité. Fourvière, témoignage unique de plus de 2 000 ans d’histoire, constitue le meilleur point de vue pour appréhender l’expansion et la continuité de la ville qui ont valu à Lyon son inscription au patrimoine mondial par l’UNESCO, il y a tout juste 20 ans.

Ainsi, depuis le début du mandat en 2014, la Ville de Lyon aura investi pas moins de 3,8 millions d’euros au total sur la colline. Outre la subvention qui vient d’être votée, elle a réalisé des actions de proximité pour l’amélioration des espaces publics et des chemins piétons sur ce site, ainsi que le confortement de plusieurs murs de soutènement dans le jardin et le long des balmes. Des projets de grande ampleur démarrent, tels que la rénovation du parc de la Visitation et la restauration du jardin du Rosaire. Sans oublier l’expertise du Service Archéologique de la Ville, mandaté par les aménageurs, pour réaliser le diagnostic archéologique préalable aux constructions et permettant une connaissance fine et actualisée de ce site majeur de l’histoire.

Cette implication de longue date de la Ville comprend désormais le soutien fort au projet d’aménagement porté par la Fondation Fourvière, propriétaire du sol de Fourvière (abords de la basilique), qui souhaite ainsi améliorer l’accueil des visiteurs, qui sont déjà plus de 2,5 millions par an à fréquenter le site.

Afin de soutenir cette démarche patrimoniale et culturelle qui renforce l’attractivité touristique du lieu, la Ville de Lyon a décidé de participer au plan de financement à hauteur de 1 million d’euros, avec d’autres collectivités publiques, l’État, la Région, mais aussi avec le Diocèse de Lyon et des partenaires privés. Car la Fondation Fourvière ne peut à elle seule porter ces différentes opérations de restauration, de refonte de l’organisation et du fonctionnement du site, qui s’achèveront en 2021, et dont le coût total s’élève à plus de 20 millions d’euros.

Les travaux concernés par la subvention de la Ville ne sont pas liés aux parties du site consacrées à l’exercice d’un culte mais répondent à un intérêt local et visent à mettre en valeur et à faire découvrir aux visiteurs le patrimoine architectural lyonnais. Ils vont créer les conditions d’une expérience de visite de Lyon unique pour le plus grand nombre ; avec un accueil de qualité.

Dans ce cadre, la participation de la Ville de Lyon concerne :

  • Le pavillon d’accueil à l’entrée de l’esplanade
  • Le belvédère (sanitaires, comptoir gourmand)
  • La maison carrée avec l’agrandissement du musée et le centre culturel.

Ce soutien conséquent de la Ville de Lyon prend toute sa place au sein du projet « Grand Site de Fourvière » porté conjointement par la Ville et par la Métropole de Lyon. Il se traduit par la création d’une direction de projet co-mandatée par les deux collectivités dont la mission sera d’assurer la définition d’une vision globale et partagée du développement de Fourvière. Lyon, en complément de son inscription au patrimoine mondial par l’UNESCO, souhaite s’engager pour ce site à travers une démarche de labellisation « Grand Site de France » dans les années à venir. Ce label distingue des monuments naturels et des sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque.

Cette vision ambitieuse concerne la totalité de la colline, des bords de Saône en passant par Saint-Jean, Saint Irénée jusqu’au fort de Loyasse. Le projet vise à mettre en cohérence les infrastructures (notamment en ce qui concerne les circulations), les usages multiples de Fourvière (usage des riverains, tourisme, lieu de promenade, activités culturelles, activités religieuses, activités universitaires), avec l’objectif de gagner en qualité d’accueil touristique, de fluidifier les flux et d’assurer une cohabitation sereine entre touristes et habitants du quartier. Un premier comité des partenaires s’est réuni à l’été 2018. Des consultations des multiples acteurs du site de Fourvière auront lieu au cours de l’année pour co-construire un plan d’actions pour la colline qui sera présenté d’ici la fin de l’année 2019.

Bloc recherche - Actualités